Get Adobe Flash player

Des nouvelles de nos blessés...

Après les blessures de guerre, la confrontation avec l'Océan pour rebondir

La température est fraîche, le ciel chargé de nuages, les vagues mouchetées de surfeurs: en ce dimanche matin sur la plage de Bidart (Pyrénées-Atlantiques), l'heure est au défi pour 14 jeunes gens, dont une femme, qui glissent tant bien que mal leur corps meurtri dans une combinaison de surf. Parmi eux, trois sont amputés d'une partie d'une jambe, un de plusieurs doigts, d'autres fragilisés par des fractures multiples. Et chez la plupart, le pire sont les blessures invisibles à l'oeil nu: les fractures psychologiques.

Lire la suite : Après les blessures de guerre, la confrontation avec l'Océan pour rebondir     

NEWS...

Premier prix pour « Les blessés de guerre »
prix-schoendoerffer article pleine colonne

Le mardi 18 juin 2013, le premier prix Pierre Schoendoerffer a été décerné à Hélène Risacher,
Pierre-Henry Mentheour et Fabien Lasserre pour leur documentaire "Les blessés de guerre".
Pendant six mois, ces trois journalistes de France 2 ont suivi le parcours et la rééducation
de blessés de l'armée de Terre à l'hôpital d'instruction des armées Percy.

Un bel hommage aux militaires français, engagés en opération !
cat

Trois des militaires blessés qui apparaissent dans le film, le lieutenant-colonel Laurent CATELAIN, le caporal Benjamin ATGIE
et le caporal Raphaël FERKATADJI ont assisté à la cérémonie.

2e Rencontres militaires blessures et sports (RMBS)
nobile
Le Cch Vincent Nobile, un des blessés du 13eBCA, rencontre le ministre délégué auprès du ministre de la Défense chargé des anciens combattants, lors des 2e Rencontres militaires blessures et sports (RMBS) à Bourges.
NOBILE1

Le caporal chef Vincent NOBILE, du 13e bataillon de chasseurs alpins, victime de l'explosion d'une mine anti-personnel en Afghanistan, progresse sur la voie grâce aux conseils d'un moniteur de sport des EMB (école militaire de Bourges). L'escalade permet au personnel en situation de handicap de faire jouer les compensations et de redécouvrir une coordination motrice qui leur est propre. La verticalité est le support idéal pour développer la concentration, le contrôle des émotions et le ressenti kinesthésique -
Crédits : SCH A.Thomas-Trophime/SIRPA Terre

Interview du LCL CATELAIN Laurent

« Les blessés veulent retrouver une vraie place dans la société. Pas une place au rabais »

Le lieutenant-colonel Laurent CATELAIN a été blessé aux jambes en août 2011 en Afghanistan.
  catelain

Il a pu reprendre le travail au sein de la 27e Brigade d'infanterie de montagne, dans un poste différent.
Que représente pour vous cette journée des blessés ?

Lire la suite : Interview du LCL CATELAIN Laurent

Un blessé de l'Armée de Terre au sommet du Mont-Blanc

Victime d'un accident en Afghanistan il y a deux ans, le sergent chef Truchet a été amputé d'une jambe mais pas de son courage. Son projet et celui de ses compagnons était de gravir le Mont-Blanc, il l'a réussi en atteignant fin juin 2012 le sommet de l'arête des Cosmiques, équipé d'une prothèse spécifique et de base layers Coldgear®! Une leçon de courage!

 

Marine Corps Trial 2013 ( suite)

860235 503970899644200 1399159435 o  MCT2013  MCT4Bravo à nos athlètes !

A l'occasion des Marine Corps Trial rassemblant des militaires blessés en opérations de huit nations, l'armée de Terre salue tous ses athlètes, médaillés ou non.

Nous partageons avec eux l'immense fierté de les voir ainsi récolter les fruits de leurs efforts pour les uns, l'atteinte ou le dépassement de leurs objectifs personnels pour les autres.
MCT5  MCT2

Bravo à tous nos sportifs et merci à celles et ceux qui se dépensent sans compter à leurs côtés.

Merci pour l'exemple d'humilité, de courage et de détermination que vous nous donnez !

Lire la suite : Marine Corps Trial 2013 ( suite)

Une expérience motrice

Un ancien caporal-chef du 13°BCA, handicapé, utilise un engin *"mis au point par l'armée" qui offre une plus grande autonomie.
bois

Fortement handicapé à la suite d'un accident survenu en 1999, Laurent Bois s'est installé à Castres-Gironde en 2001 dans une maison totalement étudiée et fonctionnelle grâce à la domotique.

Son impressionnante force de caractère lui a dicté de retrouver rapidement des occupations de loisirs actifs. Dans un premier temps, il a écrit un livre qui retrace son vécu lui permettant de partager une expérience très particulière. Antérieurement très sportif, Laurent a rapidement retrouvé le virus qui l'a porté à pratiquer la sarbacane, le ski, le parapente ou le parachutisme. Intéressé par toute expérience permettant son autonomie, il vient d'être *"doté, par l'armée", son ancien employeur, d'un engin qualifié « d'embarqueur de fauteuil », sorte de couteau suisse pour vaincre les milieux hostiles afin de

reconquérir son environnement.

Lire la suite : Une expérience motrice